Sentinelle

Closeup of couple holding hands while walking in park

Publié le 2/11/2015

Je déteste la rentrée des classes, et cette année encore plus que les précédentes. Après dix-huit ans de mariage, mes parents ont décidé de se séparer. Ma mère a accepté un nouveau poste dans le sud de la France, et nous voilà donc, le jour de la rentrée, dans une nouvelle ville, un nouveau lycée et aucun ami. Pour la première fois de ma vie, je suis la nouvelle, que personne ne connaît et qui va devoir se trouver une place au milieu de tous ces ados qui se connaissent depuis toujours. Eh bien, me voilà mal barrée !

Liens :

Amazon : Format Numérique / Format Broché

iTunes

Kobo

Publication « Plaisir & Volupté aux Bahamas »

Eh voilà, la nouvelle sur Lisa et Joshua est désormais disponible sur Amazon en format numérique.

Par contre, il y a une énorme erreur sur le prix du format papier, normalement tout sera rentré dans l’ordre dans maximum 3 jours selon Createspace, alors je croise les doigts pour que ce soit vite effectif. Je vous tiendrai informé dès que ce sera bon 😉

Bonne journée

Choisis-moi en numérique et format broché

Et voilà, l’aventure continue…

Choisis-moi est disponible sur Amazon, iTunes et Kobo 😉

Voici un petit extrait pour vous le faire découvrir…

Du point de vue de Romain :

« Lucie revient dans le salon. Elle a relâché sa chevelure rousse, et j’en suis ravi, car je la préfère ainsi. Elle ressemble à une fée avec ses grands yeux verts si intenses qui ne cessent de me dévisager. Elle se ressert une tasse de café, et s’accoude au comptoir en me regardant avec curiosité.

— Bon, maintenant que j’ai accepté de passer la journée avec toi, que faisons-nous ? Et pas la peine de prendre cet air de prédateur, il n’est pas question de sexe ! dit-elle alors, sur un ton insolent qui m’excite au plus haut point, et me provoque une douloureuse érection.
— Je ne vois pas de quel air tu parles, dis-je avec un clin d’œil. Prends ton sac, je t’emmène faire un petit tour.
— Où allons-nous ?
— Ça, bébé, c’est une surprise, dis-je en l’effleurant tout en m’installant à ses côtés.

Elle me regarde visiblement rongée par la curiosité, mais ne dit rien. Elle se redresse et part prendre son sac à main. Elle revient et se place devant la porte d’entrée, mains aux hanches, sourcils relevés, comme si elle s’impatientait depuis des heures… Je lui fais un petit sourire en coin et je la rejoins. Nous descendons en silence jusqu’à la sortie de son immeuble.
Je pose une main derrière son dos et la guide jusqu’à ma voiture. Je lui ouvre la portière et l’aide à grimper, puis je me mets au volant.
J’allume le contact et la radio se met à émettre la chanson Propose-moi de Lucie… Un signe du destin, pensé-je en m’insérant dans la circulation.
Je sens Lucie nerveuse à mes côtés. Elle n’a toujours pas prononcé un mot et moi non plus, alors que j’ai prétexté avoir besoin de lui parler pour l’emmener avec moi.
Rassurez-vous, je ne compte pas l’épouser à Vegas, non ! J’ai d’autres projets pour nous. Je souhaite lui rappeler combien nos corps sont faits l’un pour l’autre, combien je l’aime et combien j’ai été stupide d’avoir mis fin à notre histoire. Mais, maintenant, je suis fin prêt à courir ce risque, si elle veut bien toujours de moi. Nous nous approchons du petit aéroport que m’a conseillé Joshua. Lucie écarquille les yeux en voyant le jet privé qui nous attend…

— Romain, à quoi tu joues, là ?
— Je ne joue pas, Lucie ! Bien loin de là… Tu as deux solutions, bébé. Ou bien je fais demi-tour et te ramène chez toi, si c’est vraiment ce que tu souhaites. Ou alors, tu me fais confiance et tu montes à bord avec moi. Crois-moi, bébé, je suis sûr que tu vas apprécier ma surprise.

Je pose ma main sur sa cuisse et commence à la caresser doucement. Je veux qu’elle se concentre sur ce qu’elle ressent quand elle est à mes côtés, sur ma main qui la touche légèrement, sur ce courant électrique qui crépite autour de nous comme toujours… Je veux qu’elle lâche prise, tout simplement.

— Je… Tu… Pfff… Tu es complètement dingue ! bégaye-t-elle, déstabilisée.
— Mmm, ça se pourrait. Alors ? Tu me fais confiance ?… »